Immobilier

Des conseils pour votre premier achat immobilier

Rédigé par Maxime

Investir dans l’immobilier est une démarche à ne pas prendre à la légère. C’est même indispensable pour ce qui est d’une première acquisition. Si vous souhaitez investir dans votre premier bien immobilier, vous devez considérer
certains critères. Cet article vous livre des conseils pour vous aider dans votre choix.

Opter pour un bon emplacement

Il existe différents facteurs qui peuvent servir de choix pour son premier bien immobilier. Le critère le plus important reste sa localisation. En effet, il faut savoir que plus un emplacement est bien choisi, plus il constitue un bon investissement. Ainsi, il est important de réaliser au préalable une étude minutieuse de la situation géographique de votre future maison.

En choisissant avec précaution la localisation d’un bien immobilier, il est possible d’investir dans un bien de valeur. Idéalement, une première acquisition immobilière doit être située près de votre lieu de travail. Si ce n’est pas le cas, il doit être facilement accessible via les transports en commun. Vous pourrez alors vous déplacer facilement en train ou en bus. Il est aussi avantageux que le bâtiment soit à proximité des écoles et des commerces.

Les prix de l’immobilier peuvent varier sensiblement d’un secteur géographique à un autre. Il est même possible que deux biens identiques, mais situés à quelques mètres l’un de l’autre, affichent des prix différents. De gros écarts
équivalant à 10 ou 20 % peuvent être remarqués. Le mieux est donc de privilégier les endroits les plus plébiscités ou pouvant faire l’objet d’un intérêt futur. Cela vous permettra d’investir dans un logement confortable et qui
conservera sa valeur dans le temps.

Analyser vos besoins et vos possibilités d’investissement

Définir ses besoins fait aussi partie des principaux critères à prendre en compte lorsque vous investissez pour la première fois dans l’immobilier. Vous devez connaître vos besoins à court terme ou à moyen terme en plus de votre
budget. Pour un primo-accédant, le moyen le plus rapide reste d’emprunter. Il est possible de trouver divers sites proposant des simulations de prêt pour vous aider dans votre choix. Bien entendu, vous pouvez profiter de meilleures conditions de crédit et d’un emprunt réduit si vous disposez d’un apport personnel.

Actuellement, il est possible pour les investisseurs immobiliers de profiter du prêt à Taux Zéro. Ce nouveau prêt vous permet grâce à ces nouvelles dispositions de rentabiliser votre premier investissement. Accessible à près de
85 % de la population, cette aide se distingue par son augmentation significative des plafonds de revenus. Ainsi, il vous est possible de bénéficier d’une capacité de financement de 40 %. Les anciens taux équivalaient auparavant
à des taux entre 18 et 26 %.

Avec le PTZ, il est aussi possible de profiter d’un délai de remboursement de 10 à 15 ans. Cela représente un réel avantage pour les primo-accédants qui ont des revenus limités, notamment les jeunes ménages. Selon une étude menée
par IPSOS, près de 30 % des jeunes ménages renoncent à leur investissement à cause de leur budget.

Laisser place à l’anticipation et la réflexion

Lors d’un investissement immobilier, il est important pour les futurs acquéreurs de se projeter dans l’avenir.
Effectivement, bien réfléchir et anticiper les caractéristiques du bien à acheter peut vous aider dans votre sélection. Vous devez vous poser les bonnes questions concernant l’état et la situation de votre futur logement.
Par exemple, vous devez prévoir si vous souhaitez construire un second garage ou réaliser des travaux d’agrandissement à l’avenir. Vous devez aussi prendre le temps de vérifier s’il est possible d’agencer son sous-sol ou ses combles.

Dans le cas où vous comptez agrandir votre logement, il sera utile de vérifier auprès de votre commune si c’est autorisé par le Plan d’occupation des sols et le Plan local d’urbanisme. Il faut aussi vérifier si la commune impose aux résidents un style classique pour l’ensemble des logements. Si c’est le cas, il n’est pas possible d’installer des auvents visibles de la rue, mais aussi un toit-terrasse et des baies vitrées.

Envie de nous laisser un message ? Une remarque ?