Immobilier

Pourquoi investir dans l’immobilier en Belgique reste toujours intéressant ?

Rédigé par Maxime

Investir dans l’immobilier constitue une bonne option d’investissement sur le long terme. En effet, il s’agit d’un bien à la fois concret et tangible au contraire des actions en bourses qui peuvent s’avérer assez volatiles. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes préfèrent investir dans l’immobilier et ainsi bénéficier d’un investissement à valeur fixe. Bien entendu, le principal intérêt reste de disposer d’un endroit où habiter. La Belgique constitue actuellement l’un des endroits les plus conseillés pour les investissements dans l’immobilier. Pourquoi cet engouement ? L’essentiel dans cet article.

Plusieurs avantages

Le secteur immobilier belge dispose de plusieurs avantages uniques. En effet, il possède plusieurs atouts qui ne sont pas profitables avec les autres types d’investissement possibles dans le pays. Il est possible pour les investisseurs de profiter de nombreux avantages fiscaux. Ces avantages sont notamment accessibles aux personnes qui financent leur acquisition avec un prêt bancaire. Les intérêts à rembourser sur un prêt hypothécaire, par exemple, sont moins importants que le rendement d’un logement. Ainsi, les acquéreurs ont l’occasion de réaliser certains bénéfices sur le prêt emprunté en l’utilisant pour créer des rendements. Il s’agit d’une bonne alternative d’investissement qui n’est pas réalisable avec un autre type d’investissement. Remarque, il est aussi possible de noter que l’immobilier en Belgique n’est pas influencé par l’inflation. Dans cette optique, vous pouvez disposer d’une certaine garantie sur la stabilité de la valeur de votre bien à long terme.

Un bon rendement

L’immobilier belge est un secteur qui affiche aujourd’hui un rendement assez élevé. En effet, il est possible de remarquer dans le pays un rendement locatif brut avoisinant les 4 %. Ce rendement considéré comme l’un des plus importants peut être associé aux taux d’intérêt assez bas des prêts bancaires proposés en Belgique. C’est l’une des raisons qui poussent la population locale à investir dans l’immobilier au détriment des autres options d’épargne.
Ainsi, l’immobilier belge reste sûr pour ceux qui souhaitent effectuer des investissements rentables. Il peut être même plus intéressant que l’acquisition de bons et d’obligations de caisse. Cependant, il faut prendre en compte
qu’il existe un risque plus élevé d’offre excédentaire dans l’immobilier de niche. Le risque est moins important pour les habitations traditionnelles et les appartements.

Un marché sans variation

Il est possible de constater que le marché de l’immobilier reste un marché assez stable. Aucune variation notable n’a été enregistrée en Belgique depuis ces dernières années. Bien entendu, les prédicateurs immobiliers restent assez partagés sur la situation. Certains pensent que l’immobilier belge possède une bonne marge de croissance. D’autres, en revanche, croient que celui-ci peut rapidement décliner et qu’il est soumis à une surévaluation.

De bons emplacements

Bien qu’en général, les biens immobiliers belges constituent une bonne alternative d’investissement, cela ne concerne pas tous les logements. En effet, certains critères peuvent influer de manière considérable sur la rentabilité d’une acquisition. La localisation constitue un facteur déterminant. Il faut généralement le choisir en fonction de sa proximité avec les lieux de détente, les lieux de travail, les établissements commerciaux, les alternatives de mobilités ou les lieux naturels. Il faut ainsi bien étudier le voisinage. Bien entendu, vous devez aussi prendre en considération le prix d’achat. Ce prix peut varier d’un quartier à un autre. Les prix des maisons et des terrains dans les quartiers en développement sont moins élevés que ceux des quartiers populaires. C’est
notamment le cas en ce qui concerne le rendement locatif des localités AAA par rapport à celui des communes et villes de province. Plus de garanties de marché sont, par exemple, remarquées dans le Meir ou l’Avenue Louise.

Le type de logement comme critère déterminant

À part l’emplacement du bien immobilier, son type peut aussi influer sur la rentabilité de celui-ci. Il faut comprendre que certains logements, s’ils semblent constituer un bon investissement aujourd’hui, peuvent ne plus l’être après quelques années. Il ne faut donc pas faire trop confiance à certaines niches immobilières. C’est notamment le cas des infrastructures de soins qui sont en infériorité numérique actuellement, mais qui peuvent augmenter en nombre. Il est possible dans le futur de voir apparaître une offre excédentaire de biens de services. Ce cas est aussi constaté pour les kots étudiants. Il est possible dans le futur que les promoteurs immobiliers pensent à construire de nouveaux logements pour étudiants. Ainsi, il existe un plus grand risque de changement dans l’immobilier de niche que pour les autres types de biens.

Anvers

Envie de nous laisser un message ? Une remarque ?