Mise en location vide ou meublée : que choisir ?

Lorsqu’il s’agit de mettre en location son bien immobilier, la question se pose souvent de savoir s’il est préférable de le louer vide ou bien meublé. Ainsi, en investissant dans l’immobilier locatif, vous devrez opter pour l’une ou l’autre formule. Sur les plans pratiques, fiscaux et juridiques, ces deux types de locations sont bien différents. Comment faire pour bien choisir ? Voici les avantages et les inconvénients à considérer pour choisir entre une location vide et meublée.

Canapé - Appartement meublé

Une rentabilité locative brute supérieure dans le meublé

Le premier élément à prendre en compte est la rentabilité locative brute dont vous pouvez bénéficier pour chaque type de location. En principe, cette dernière varie entre 4% et 6% pour une location vide, et de 6% à 8% pour une location meublée.

A quoi est due cette différence de rentabilité ? A deux raisons en particulier.

1re raison : les loyers sont plus élevés en meublé

Dans le cadre de la location d’un bien immobilier meublé, le principal avantage est le prix du loyer. En effet, si vous proposez des meubles intégrés dans le bien, cela se répercute forcément sur le loyer, comme constituant un service à part entière.

Pour un appartement d’une surface et d’un emplacement similaires, le prix du loyer sera en moyenne de 20 % plus élevé pour un bien meublé que vide. Or, si votre loyer est plus élevé, cela signifie que le rendement locatif brut est plus avantageux. En tant qu’investisseur, cet atout est de taille.

Sachez cependant que la mesure des performances d’un bien immobilier se fait principalement en tenant compte de sa rentabilité nette et non pas brute. Pour mesurer la rentabilité nette, vous devez soustraire des frais aux revenus locatifs, comme :

  • les charges de copropriété
  • la taxe foncière
  • les différents frais de gestion.

Si vous êtes intéressés par mettre en location votre bien meublé, vous pouvez contacter Lodgis, le spécialiste de la location meublée à Paris (nouveau : ouverture des locations meublées sur toute la France).

2e raison : la fiscalité est plus favorable pour une location meublée

Contrairement à une location nue, le propriétaire d’un bien loué meublé peut opter pour le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). De quoi s’agit-il ? Fiscalement, ce statut offre au bailleur la possibilité d’imposer les loyers perçus au titre des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non pas comme des revenus fonciers. Le régime microbic (régime forfaitaire) vous permet ainsi d’appliquer un abattement forfaitaire de 50 % sur les loyers encaissés.

Pour toutes vos questions de fiscalité relative à la location meublée, vous pouvez contacter la société Je Déclare Mon Meublé.

La location nue : une meilleure stabilité dans le temps

Appartement vide

En optant pour la location nue de votre logement, vous misez principalement sur la stabilité locative. D’une part, le locataire désireux de quitter le logement doit respecter un délai de préavis de 3 mois pour une location vide, contre 1 mois seulement pour un logement meublé. Ce délai rallongé permet au propriétaire bailleur de disposer du temps nécessaire pour pallier ce départ et anticiper la nouvelle mise en location de son bien.

En outre, contrairement aux logements meublés qui s’adressent principalement à des profils étudiants ou de passage (locations généralement marquées par un turn over important), les logements vides correspondent plus à des profils stables, qui souhaitent s’installer dans le logement sur le long terme. De même, la location meublée concerne davantage des biens relativement petits, comme des studios et des F2, tandis que la location vide concerne majoritairement les F3 ou plus.

D’un point de vue fiscal, le propriétaire bailleur doit déclarer les loyers perçus dans la catégorie des revenus fonciers. Il peut bénéficier de l’avantage du déficit foncier, lui permettant de payer moins d’impôts dans le cas de la réalisation de travaux de rénovation, et dans la limite de 10 700 euros à l’année.

Ainsi, si la location meublée apparaît comme la plus rentable, il ne s’agit cependant que d’une rentabilité brute, qui doit être mesurée en prenant en compte le risque de vacance locative plus importante et le coût du mobilier à intégrer dans votre logement si vous désirez le louer meublé. En fonction de la destination de votre bien et de son emplacement, vous vous adresserez à un type particulier de locataire. Si votre locataire type est mobile, comme un étudiant ou un homme d’affaire, une location meublée sera plus intéressante.