Trouver une location d’appartement

Avec l’arrivée de l’été et des grandes vacances, c’est le moment idéal pour chercher un logement.

Les étudiants vont rendre leurs clés et c’est toujours une période où les déménagements sont fréquents, vous pouvez donc en profiter pour trouver la demeure de vos rêves.

Mais la pénurie de logements est de plus en plus importante dans notre pays, et vos facilités à trouver un appartement ou une maison en location qui répondra à tous vos critères variera bien entendu suivant votre profil.

Trouver un appartement en tant que salarié ou indépendant

Dans le meilleur des cas : vous gagnez au moins trois fois le montant du loyer et vous êtes en C.D.I, en contrat à durée indéterminée depuis plus d’un an, ou bien le résultat de votre société est positif sur les trois dernières années, alors vous n’aurez aucune difficulté à trouver un logement en location.

Les portes des agences immobilières vous sont grandes ouvertes.

Vous devrez tout de même vous y acquitter de frais, qui s’élèveront environ à un mois de loyer hors charges, ce qui peut varier selon les agences. Ajoutez à cela le montant de la caution demandée et bien entendu le mois de loyer en cours.

Pour faire des économies, le plus simple est de chercher dans les sites internet de petites annonces immobilières.

Si vous évitez toutes les offres Pro et que vous ne répondez qu’aux offres des particuliers, vous n’aurez pas de frais d’agence à payer et vous devrez seulement verser la caution et le loyer du mois en cours.

Attention, les offres des particuliers sont très suivies, il faut être réactif et venir consulter les sites plusieurs fois par jour pour guetter l’arrivée des meilleures affaires.

Trouver un appartement avec un garant

Si vous êtes en contrat à durée déterminée, en CDD, ou alors que vous ne gagnez pas suffisamment, ou enfin que vos résultats présentent un solde négatif sur les dernières années pour les entrepreneurs, alors les choses vont devenir plus compliquées.

Dans ce cas, il vous faut un garant, quelqu’un de votre entourage qui devra verser vos arriérés en cas de défaut de paiement. Vous pourrez alors trouver des agences qui accepteront de vous faire visiter des biens en location.

Certaines agences refuseront cependant cette option, sauf pour les étudiants, renseignez-vous dès le départ pour gagner du temps.

Sinon vous pouvez tenter votre chance sur les sites internet d’annonces de particuliers qui diffusent de nombreuses offres de propriétaires.

A ce moment là, lorsque vous avez un propriétaire en ligne, expliquez clairement votre situation dès le premier appel, cela vous évitera des visites et des déplacements inutiles.

Les étudiants peuvent également se rendre dans le Centre Régional Information Jeunesse, le C.R.I.J de leur région, où sont toujours affichées de nombreuses annonces de location chez les particuliers ainsi que des propositions de partage d’appartements.

Trouver un appartement en situation difficile

En dernier lieu, si personne ne peut garantir le versement des loyers pour vous, que vous n’avez pas de contrat à durée indéterminé et que vos revenus sont insuffisants, les choses vont malheureusement devenir beaucoup plus difficiles pour vous.

Mais des solutions existent, il vous faut alors vous armer de courage et contacter une assistante sociale dans une maison de solidarité. Vous en avez dans toutes les grandes villes.

Elle vous aidera à faire une demande d’aide financière attribuée par le fonds de solidarité pour le logement, F.S.L..

Dans ce cas, l’état se porte garant pour vous et peut vous avancer les frais de caution que vous rembourserez en plusieurs mensualités réduites.

Votre assistante sociale pourra également vous aider à déposer une demande auprès du SIAO, le Service intégré de l’accueil et de l’orientation, qui vous mettra en contact avec des associations qui vous aideront à trouver un l’hébergement d’urgence et d’insertion.

Elle vous assistera aussi pour faire une demande afin d’obtenir un logement d’habitation à loyer modéré, H.L.M, mais si vous n’êtes pas prioritaire cela pourra prendre des années avant que cette démarche n’aboutisse.

Sont considérés comme prioritaires les femmes enceintes, les femmes isolées avec enfants, les gens qui travaillent mais qui sont sans domicile ou les personnes malades.

Vous pourrez cependant monter un dossier pour faire valoir votre droit au Dalo, Droit au logement opposable, ce qui vous rendra prioritaire pour l’accès aux logements sociaux.

Enfin, si vous ne trouvez toujours pas de toit, il vous reste encore l’option de la colocation.

Celle-ci peut présenter divers avantages et le loyer sera toujours bien moins élevé.

De nombreux sites web peuvent vous aider à trouver rapidement des locataires qui sont en recherche d’un nouveau ou d’une nouvelle coloc.

Vous pouvez par exemple contacter Lodgis, une agence immobilière spécialisée dan la location meublée. Elle vous accompagnera pour trouver un locataire à Paris, et (depuis cette année) à Lyon, Toulouse et Bordeaux (et bientôt Nantes, Marseille ou Lille).