Immobilier

Les avantages de la location meublée

appartement style bohémien
Rédigé par Philippe

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et souhaitez en tirer des profits avantageux ? Avez-vous pensé à louer votre logement meublé ? Cette formule présente en effet de multiples atouts : souplesse contractuelle, fiscalité attractive et meilleure rentabilité. Tour d’horizon des avantages de la location meublée.

La location meublée : définition

La loi nº 89-462 du 6 juillet 1989 précise qu’un logement meublé est « un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante. » Un décret entré en vigueur le 1er septembre 2015 précise la liste des équipements obligatoires pour respecter les exigences fixées par la loi.

  1. Literie comprenant couette ou couverture;
  2. Dispositif d’occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher;
  3. Plaques de cuisson;
  4. Four ou four à micro-ondes;
  5. Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d’un compartiment permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à -6 °C;
  6. Vaisselle nécessaire à la prise des repas;
  7. Ustensiles de cuisine;
  8. Table et sièges;
  9. Etagères de rangement;
  10. Luminaires;
  11. Matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement.

Tout propriétaire souhaitant investir dans le locatif longue durée peut faire le choix entre location nue ou meublée. Attention, cette dernière est bien distincte de la location saisonnière (ou touristique), qui bénéficie d’une réglementation spécifique.

Avantage nº 1 : des conditions contractuelles plus souples

Depuis la loi Alur de 2014 visant à mieux protéger les droits des occupants, les bailleurs sont globalement soumis aux mêmes règles, qu’ils louent leur bien nu ou meublé. Ils ont obligation d’établir un état des lieux et de fournir un dossier de diagnostic technique (DDT). Objectif : renseigner parfaitement le futur locataire et éclairer ainsi son consentement. Le logement vide ou équipé peut également faire l’objet d’un encadrement des loyers s’il est situé en « zone tendue ». L’une des grandes différences réside dans la durée de bail : 3 ans pour un logement vide, seulement 1 an pour un logement meublé. Depuis janvier 2019, les propriétaires de meublés ont aussi la possibilité d’opter pour le « bail mobilité » en lieu et place d’un bail classique. Celui-ci est réservé aux étudiants, stagiaires ou personnes en mission temporaire dans le cadre de leur activité professionnelle. Le bail mobilité est alors conclu pour une durée de 1 à 10 mois maximum. Il est non renouvelable et non reconductible. Si vous êtes propriétaire d’un bien situé en zone touristique, vous serez sans doute séduit par cette option !

Avantage nº 2 : une fiscalité attractive

Les loyers issus d’un meublé sont imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et non en tant que revenus fonciers (comme c’est le cas pour les loyers issus d’un logement vide). Une différence qui présente un avantage fiscal non négligeable. Le propriétaire contribuable choisit entre une imposition « au forfait », après un abattement sur les revenus locatifs de 50 %, ou une imposition « au réel ». Dans cette dernière formule, le bailleur peut déduire toutes les charges et dépenses engagées : frais de syndic, intérêts d’emprunt, assurances, travaux, mais aussi, comme le veut le système légal d’amortissement, une partie du bien et du mobilier. Il est donc tout à fait possible d’arriver à un montant d’imposition nul.

Pour en apprendre plus sur la fiscalité en location meublée et faire une simulation sur la meilleure formule à adopter selon votre situation, vous pouvez vous renseigner sur le site JeDeClareMonMeuble.com

Avantage nº 3 : une rentabilité supérieure

Selon le baromètre Lodgis, un appartement meublé se loue souvent plus cher qu’un appartement vide : + 6 % en moyenne. Une donnée variable selon le type de bien et sa localisation. À Paris par exemple, un 2 pièces équipé est loué 11 % plus cher. Un écart qui tend d’ailleurs à s’accentuer, les loyers des meublés augmentant plus vite. Ce type de locatif combine donc fiscalité attractive et revenus supérieurs avec, in fine, une rentabilité brute 15 à 25 % plus élevée que celle de la location nue. Malgré les frais d’équipement à engager, on comprend aisément que les propriétaires bailleurs soient de plus en plus séduits par la location meublée !

Envie de nous laisser un message ? Une remarque ?