Les inconvénients de la location courte durée ou saisonnière

Nombreux investisseurs se lancent dans la location courte durée ou saisonnière or ce type de location ne présente pas seulement des avantages. Que cela soit pour gagner un peu d’argent afin de compléter une retraite ou pour être leur revenu principal, cette activité s’est développée avec l’émergence des plateformes Airbnb, Booking, Abritel, … Mais quels sont alors les inconvénients de la location courte durée ou saisonnière ?immeuble haussmannien

Inconvénients autour de l’infrastructure/équipement

Pour que les locataires s’y plaisent, le bien en location doit être aménagé convenablement et régulièrement. De ce fait, il faut des améliorations régulières en terme de mobilier. Il convient de remplacer un appareil électro-ménager en panne, ou encore de renouveler la décoration pour rester dans le mode actuelle. Un endroit mal-entretenu n’attirera pas la clientèle. Sur Airbnb et Booking, par exemple, la photo publicitaire doit montrer avec minutie différents détails de l’infrastructure (lavabo bien blanc, lit bien fait, etc). Or, la photo doit refléter la réalité. Le logement doit être impeccable pour chaque nouvel arrivant. Entretenir le logement demande du temps ou nécessite l’emploi d’un agent de propreté ce qui engendre forcément un coût supplémentaire.

Inconvénients concernant les garanties

Il est évident que pour la location courte durée ou saisonnière, la fréquentation dépend de la saison. Dans une ville touristique, la rentabilité est accentuée lors des périodes de vacances et des ponts. A l’inverse, une agglomération où l’activité professionnelle est forte aura une meilleure rentabilité en semaine hors période de vacances. Un déficit de clientèle peut avoir lieu lors des périodes faibles même avec ajustement des tarifs. Les revenus sont précaires et il n’existe aucune assurance même sur les plateformes connues comme Airbnb, Abritel, Booking. Lors des mois faibles, les pertes financières doivent être anticipées. Le rendement de la location courte durée se calcule sur une année complète pour, justement, niveler les mois forts et les mois faibles.

Inconvénients concernant la concurrence

La rentabilité obtenue avec les biens en location courte durée ou saisonnière incite de nouveaux propriétaires à investir dans cette activité. Le nombre de logements à louer en courte durée augmente et complexifie la tâche des investisseurs/propriétaires pour remplir leur calendrier de réservations. Cela les pousse à améliorer leurs services, ce qui est une bonne chose pour tout le monde, mais aussi cela peut faire baisser leurs prix ce qui réduit leur marge et donc rend les investissements moins intéressants.

Inconvénients au niveau de l’administration

S’occuper d’un logement en location courte durée contraint à une gestion pointue. Pour des propriétaires ayant d’autres occupations, se charger d’une telle activité est difficile. Dans certaines villes très fréquentées toute l’année, c’est un travail à temps plein pour ceux qui ont plusieurs biens en location courte durée du fait qu’une organisation impeccable s’impose. Pour les personnes qui prennent en charge la gestion du bien en location, un emploi du temps rigoureux est nécessaire pour permettre une rotation parfaite entre les hôtes. Une meilleure gestion contraint à s’occuper sérieusement des réservations déjà effectuées sans délaisser le visiteur actuel. Il faut que les chambres soient bien rangées à chaque arrivée de locataires. Un nettoyage minutieux doit avoir lieu. Chaque installation exige des vérifications régulières et méticuleuses aussi bien avant l’arrivée qu’après le départ des locataires. Les équipements et mobiliers nécessitent des entretiens réguliers pour conserver un haut niveau de qualité et une satisfaction totale des hôtes.