Zoom sur le régime cétogène (diète KETO)

Le régime cétogène, encore appelé diète KETO est un régime alimentaire visant à réduire la consommation de glucides et à augmenter la consommation de graisses. L’idée est de mettre le corps dans un état appelé « cétose » par lequel l’organisme utilise les graisses comme forme d’énergie. Associé à la perte de poids, le régime cétogène présente de nombreux avantages. Zoom sur la diète KETO.regime keto

Les origines du régime cétogène

Le régime cétogène a été mis au point par deux médecins français hygiénistes. Prescrit aux patients atteints d’épilepsie depuis les années 1920, ce régime est aujourd’hui préconisé aux personnes atteintes d’un diabète de type-2 ainsi qu’aux individus en surpoids. Il est également testé, à l’heure actuelle, sur des patients atteints de certaines pathologies comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et certains cancers.

Le principe du régime cétogène

C’est en testant les vertus du jeûne sur des patients atteints d’épilepsie, que les scientifiques ont réalisé que le corps de ces derniers se met dans un état de cétose, c’est-à-dire que des composés appelés corps cétoniques, apparaissent dans les tissus de l’organisme. Ce sont ces mêmes composés que l’organisme utilise alors pour puiser l’énergie dont il a besoin. Très rapidement, les chercheurs ont constaté que les mêmes corps cétoniques apparaissent lorsque l’individu se nourrit essentiellement de graisses. En 1921, le médecin américain Russell Wilder, formula l’hypothèse qu’un régime riche en graisses pourrait favoriser la cétonémie.

Les bienfaits de la diète KETO

Le régime cétogène, plus familièrement connu sous le nom de « diète KETO », est donc riche en graisses et pauvres en glucides. Il connaît un regain d’intérêt depuis une quinzaine d’années environ, et certains lui attribuent des bienfaits comme l’allongement de l’espérance de vie, par exemple.

Lorsque l’individu parvient à l’état de cétose, les bienfaits se multiplient. Parmi eux :

  • Une perte de poids relativement rapide
  • La diminution de la sensation de faim
  • Un niveau d’énergie stable au cours de la journée

Comment atteindre l’état de cétose ?

L’idée principale du régime cétogène étant de diminuer la consommation de glucides et d’augmenter le taux de graisses implique que les calories absorbées doivent être principalement des lipides. L’alimentation liée au régime cétogène se résume ainsi :

  • 60 à 75% de lipides
  • 30% de protéines
  • 5 à 10% de glucides

Ce régime implique, bien évidemment, que la consommation de fruits et de légumes riches en glucides comme les pommes de terre et les courges, est réduite, puisqu’ils contiennent naturellement des sucres.

Quels aliments privilégier dans le cadre d’un régime cétogène ?

Il existe plusieurs versions de la diète KETO. Dans l’absolu, les personnes qui optent pour ce régime consomment de 3 à 4 grammes de graisses pour chaque gramme de protéines et de glucides absorbés. Parmi les aliments à privilégier dans le cadre d’un régime cétogène :

Les graisses

Les graisses sont la source d’énergie la plus importante, dans la diète KETO. Néanmoins, toutes les matières grasses ne se valent pas, les acides gras trans n’étant pas les mêmes que les gras sains. Les gras trans sont, en effet, des graisses hydrogénées ajoutées aux aliments en vue de maintenir leur durée de conservation. Ces graisses ont des effets néfastes pour le corps, dont l’augmentation du taux de cholestérol, notamment. Elles devraient donc être évitées dans le cadre d’un régime cétogène.

Les graisses saturées constituent une part importante du régime cétogène. Les gras saturés sont ceux qui sont à l’état solide à température ambiante. L’organisme a besoin de ces graisses pour promouvoir un système immunitaire sain et pour un ensemble de fonctions corporelles.

Parmi les sources de graisses saturées à privilégier :

  • L’huile de coco
  • Le bœuf nourri à l’herbe
  • Le lait entier et les produits laitiers à base de lait entier

Certains produits sont également dotés d’une plus grande proportion de graisses insaturées que de graisses saturées. Ces graisses restent liquides à température ambiante et proviennent :

  • D’huile d’amande
  • D’huile de lin
  • De maquereau
  • D’huile d’olive
  • De sardines
  • De graines de citrouille
  • De fruits de mer issus de récolte durable
  • De noix
  • De saumon sauvage

Les protéines

Le régime cétogène est pauvre en protéines. L’organisme transforme l’excès de protéines en glucose lorsque l’apport en glucides est faible, limitant ainsi la cétose. Dans le régime cétogène, les aliments se présentant comme des sources de protéines sont généralement les mêmes que ceux qui apportent des graisses saines. La viande issue d’animaux nourris à l’herbe est plus riche en acides gras oméga-3 que les autres ; les noix, les graines et les œufs sont également des aliments de base du régime cétogène. Les fruits de mer, le poisson, les mollusques et crustacés à faible teneur en glucides – comme les crevettes, par exemple – sont également d’excellentes sources de protéines adaptées au régime cétogène.

Les légumes

Les légumes pouvant être consommés dans le cadre d’une diète KETO, sont principalement les légumes verts comme le brocoli, la salade, les pois, les haricots verts et la courge. Les légumes favorables à la diète KETO sont ceux qui appartiennent à la classe des végétaux non amylacés, donc ceux qui n’apportent pas d’amidon. Parmi eux :

  • L’artichaut
  • Les asperges
  • Le brocoli
  • Les choux de Bruxelles
  • Les aubergines
  • Les haricots verts
  • Les oignons
  • Les épinards
  • Les tomates

Les fruits, quant à eux, ne font pas partie du régime cétogène, en raison de leur teneur plus élevée en glucides et en sucres. Seule exception : l’avocat, dont la teneur en matières grasses est élevée.

Si le régime cétogène est plébiscité par un grand nombre de personnes, il n’est pas sans effets secondaires. À terme, le fait de ne pas consommer d’aliments riches en fibres et autres légumes peut entraîner une constipation, un taux de cholestérol élevé, des problèmes de croissance et des calculs. Il peut également fragiliser les os et, à ce titre, les adeptes du régime cétogène consomment de la vitamine D, du calcium, du sélénium et autres vitamines B.