Comment faire son shampooing naturel maison ?

La tendance actuelle du home-made n’est pas qu’une mode. En réalité, cela relève plus d’une réaction de survie parfaitement justifiée en réponse à une prise de conscience pour le moins effrayante : absolument tous nos cosmétiques sont bourrés de produits chimiques plus ou moins toxiques et potentiellement dangereux. Et ce d’autant plus qu’ils sont utilisés quotidiennement ou sinon très régulièrement.
Aujourd’hui, prendre soin de sa beauté relève, sans exagération, d’un empoisonnement sur la durée qui aura, par définition, un impact néfaste sur la santé. L’exemple du shampooing fait carrément froid dans le dos : on y trouve du plastique, du pétrole, et ce qu’on appelle les « tensio-actifs » (terme donnant l’impression que nos cheveux vont être redynamisés de l’intérieur) ne sont en réalité que les mêmes détergents hyper agressifs que l’on trouve dans les produits vaisselle.
Et tout cela sans compter sur les conservateurs, la passion des industriels, qui sont, comme on le sait maintenant, des perturbateurs endocriniens engendrant des problèmes d’infertilité et des cancers, pour ne citer que ça.
Alors : le do-it-yourself, une simple mode un peu bobo ? Évidemment non ! Plutôt une manière de sauver sa peau, et ici en prenant soin de sa chevelure.

La recette facile du shampooing naturel home-made

On trouve sur Internet toutes sortes de recettes de shampooings naturels faits maison. Mais finalement, il n’y en a que très peu qui s’avèrent simples et faciles à réaliser. Et honnêtement, ce n’est pas parce que l’on veut fabriquer ses cosmétiques soi-même que l’on a envie pour autant de s’improviser apprenti chimiste.

C’est d’ailleurs dommage cette manie de compliquer les choses, car cela peut rebuter les débutants en home-made. Quand on pense qu’avec un œuf, un simple œuf, on a déjà tout ce qu’il faut pour laver et nourrir en profondeur nos cheveux ! Rapide à préparer, ultra simple et hyper économique, voici LA recette du shampooing naturel à l’œuf !Shampooing aux oeufs

Recette du shampooing maison à l’œuf

Idéal pour les débutants en do-it-yourself, le shampooing naturel à l’œuf convient à tous les types de cheveux (c’est-y pas beau !).

Cassez tout simplement un œuf dans un bol, et battez-le. Versez ensuite dans un flacon applicateur (avec un embout qui facilitera l’application au niveau des racines), et ajoutez-y quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang (les fibres capillaires adorent ça et cela évitera à votre chevelure de sentir le jaune d’œuf toute la journée !). Secouez ensuite le tout pour bien mélanger.

Il vous suffit ensuite de mouiller puis d’essorer vos cheveux, avant d’appliquer votre préparation d’abord au niveau des racines, puis d’allonger jusqu’aux pointes comme pour l’application d’une coloration. Massez quelques minutes, puis rincez. C’est tout ! La seule mise en garde est de ne pas utiliser d’eau trop chaude pour le rinçage, sinon… Eh oui, c’est ça : vous obtiendrez une omelette sur la tête, et c’est pas top, c’est vrai.

Le résultat

Vous serez surpris du résultat après avoir séché vos cheveux. Car avec un seul œuf et 3 gouttes d’huile essentielle, vous aurez une chevelure propre et subtilement parfumée à l’ylang-ylang. Les fibres capillaires auront été nourries en profondeur, et vous pourrez dire adieu aux nœuds au moment du démêlage car l’œuf agit comme un véritable soin après-shampooing.Cheveux magnifiques

Alors : qui dit mieux ?

Où trouver des livres d’occasions géniaux pour vos enfants ?

L’été arrive et vous voudriez en profiter pour faire lire vos enfants ? Face à l’effervescence d’Internet, des consoles, des vidéos, le « bouquin » tire fébrilement son épingle du jeu.

Difficile pour nous parents de convaincre du « lire par plaisir » face à l’image de la lecture imposée pour l’école.

Mais rien n’est impossible ! Et je vais même vous le prouver !

1. Eveiller le bonheur de lire : pourquoi et comment ?

Vaste question….Lire au bord de mer

1.1 la lecture contre la vidéo : tel est le duel que nous imaginons souvent.

Changeons d’angle et considérons ces deux options comme un duo complémentaire. Pour mieux comprendre, si nous prenions l’exemple des adolescents ?

Les codes de la société les tiennent au quotidien écartelés entre le besoin de se conformer aux us et coutumes de leur âge tout en les poussant à une quête intense de liberté.

La vidéo incarne la conformité. Nous sommes confrontés aux mêmes images, porteuses du même message, raccord avec le même sujet tendance.

La lecture quant à elle représente l’espace de liberté, elle éveille notre imaginaire, notre créativité. Elle nous autorise à peindre les murs du décor en rouge même si dans la réalité, ce n’est pas la couleur de prédilection pour un intérieur « zen ». Avec la lecture, tout est permis. Elle nous autorise à porter ce regard unique, intime sur le monde qui nous entoure.

Alors qu’il est devenu si banal de tout montrer, la lecture est peut-être le dernier des jardins secrets.Libérer l'imagination

1.2 comment insuffler à nos enfants l’envie de lire ?

Montrer l’exemple : premier défi qui vient à l’esprit. L’affaire n’est pas si simple. Pour convaincre, il faut être soi-même convaincu.

Nous parents devons retrouver le plaisir de lire. Soyons honnêtes, le plaisir de lire se perd dans un temps libre toujours plus réduit et face à une concurrence toujours plus rude (réseaux sociaux, applications, jeux en ligne, magazines digitaux).

Premier défi : dégager du temps pour ouvrir ce « bouquin » que nous avions dévoré lorsque notre vie quotidienne n’était pas interrompue par le flot constant des notifications. Ce classique du genre dont nous pouvions citer certaines extraits avec une telle flamme que nous n’étions pas ridicules.

Nous souvenir tout à coup, l’aimer à nouveau comme il nous avait passionné la première fois.

Ce n’est pas l’objet lui-même que nous devons transmettre, mais le bonheur qu’il nous procure. Et il doit être sincère, sans quoi, nos enfants douteront de nos arguments.

Montrer l’exemple pour autant ne suffit pas. Il est primordial de trouver pour vos enfants des livres qui les attireront à coup sûr. Ces fameux livres qu’ils trouveront géniaux.

2. C’est quoi un livre génial ?

En résumé : un livre au goût de l’enfant. C’est-à-dire ?

2.1 un livre qui répond à ces critères :

  • âge : quels thèmes correspondent à son âge ?
  • centres d’intérêts de l’enfant : va-t-il lire pour se divertir ou apprendre ?
  • équilibre image/texte : préfère-t-il lire un roman, une bande-dessinée, un manga ?
  • format : où l’enfant va-t-il-lire ? La veste n’accepte que les formats « poche » contrairement au canapé.

2.2 un livre qui trouve sa place dans l’emploi du temps de l’enfant.

La lecture ne doit pas aller de pair avec la suppression d’une activité physique ou un jeu sur console. L’enfant risque de se braquer d’emblée ou de sentir contraint. Il est temps pour nous, parents, d’être imaginatifs ! Pourquoi pas une lecture dans un endroit insolite ? La ville d’Orléans abrite par exemple le fabuleux salon de thé littéraire d’Ex-Libris. Pour les plus petits, pourquoi pas une lecture en forêt, près d’une fontaine ou avec un fond sonore doux ?

L’ambiance de la lecture est un puissant levier, car elle permet une expérience que les enfants auront envie de raconter à leurs amis. Et donc de partager et donc de recommencer.

2.3 un livre version papier.

Les livres numériques connaissent un réel essor et c’est une bonne nouvelle pour notre planète. Mais en ce qui concerne les enfants, la lecture sur tablette fait réapparaître la concurrence des loisirs numériques. La tentation est grande pour glisser discrètement du chapitre 4 à Snapchat.

Voilà pourquoi l’achat de livres d’occasion est une solution idéale !

Etagère de livres

3. où trouver des livres d’occasion ?

Ouvrage de poche, comic, pop-up, flipbook, livre sonore : comment dénicher des pépites ?

3.1 en brocante

C’est la première idée qui vient à l’esprit.

Cette option vous conviendra si vous n’avez pas d’idée précise sur le livre à acheter, si vous préférez voir et comparer dans un premier temps.

En brocante, vous pouvez immédiatement en évaluer l’état et le contenu. Négocier les prix et faire de belles trouvailles avec un tout petit budget.Livres d'occasion

3.2 sur Internet

J’ai sélectionné pour vous 4 sites que j’adore !

Le site Kiwibook propose un classement par âge on ne peut plus pratique. La page d’accueil est très agréable et intuitive. J’y achète ce que j’appelle des beaux livres ! De ceux que vous pouvez trouver dans des petites librairies surprenantes.

Le site Momox est notre chouchou. On y trouve des livres plus classiques à des prix défiant toute concurrence. Point particulier : outre les livres d’occasion, le site propose des livres neuf à prix dégriffés.

Le site Bookoccaz offre les mêmes prestations mais il s’adresse davantage aux (pré-)adolescents.

Dans chaque cas, le paiement est sécurisé et la livraison s’effectue en trois à quatre jours. Le vendeur fait mention de l’état du livre. Le retour est possible en cas de déception. Ces différents sites présentent régulièrement des nouveautés.

3.3 dans une librairie d’occasion

Il en existe dans toute la France. Il vous suffit de vous renseigner par Internet. La librairie d’occasion permet, comme le site, d’effectuer une recherche précise. Et comme en brocante, il est possible de contrôler la qualité du livre avant achat. Dans la plupart des cas, les prix sont tout simplement sacrifiés.

Et que dire du nom de ces librairies ?

Bouquinerie des Flandres à Lille, Lieu Bleu à Paris, Petit Coin Librairie à Bordeaux, Librairie Farfafouilles à Strasbourg, Locus Solus Livres à Marseille, Comptoir du Rêve à Toulouse, Bouquinerie nantaise, Brouillon de culture à Nice, Bateau Livre à Montpellier.

Le voyage débute avant même de pousser la porte.

Et vous quels sont vos bons plans lecture d’occasion ?
Vos bonnes adresses pour lire avec plaisir ?
Les livres que vos enfants adorent ?

Habitat autonome : vivre simplement !

« Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre » Gandhi

Devant la crise financière et immobilière, certaines personnes font le choix de vivre sobrement. Un retour aux sources pour l’Homme qui se loge avant tout pour se mettre à l’abri du danger et des intempéries. L’évolution n’a pas épargné les lieux d’habitation et désormais investir dans l’immobiler c’est avant tout y vivre. Economique et écologique, l’habitat autonome ne doit pas nuire à son environnement et doit pouvoir resservir pour un autre usage si vous devez vous en séparer. Prendre ce que la nature nous donne pour habiter en harmonie avec elle, un vrai défi. Suivez-nous pour tout savoir sur l’habitat sobre !

Habitat autonome : home sweet home

Si votre but est de devenir le plus autonome possible, vous devez avoir une idée globale du projet avant de vous lancer dans la construction. C’est tout un mode de vie qu’il faut revoir …

Le coût de revient et la taille de votre habitation

Simplicité, voici le terme qui convient à ceux qui ont décidé de changer de vie. Si vous vivez seul, tous les choix s’offrent à vous. Si vous êtes deux et projetez d’avoir des enfants, votre réflexion devra être plus poussée. Mieux vaut construire petit et évoluer  en même temps que la famille s’agrandit ! Vous verrez qu’il n’est pas difficile de trouver sa place au coeur d’une petite maison, les liens familiaux n’en seront que plus fort.

Vous devez compter environ 2 000 euros le m2 pour un habitat autonome construit par un tiers, 1 500 euros le m2 si vous vous occupez des finitions, 1 000 euros le m2 pour un chantier participatif et 500 euros le m2 si vous vous chargez de tout de A à Z.

Où poser son habitat autonome

La première réponse que nous vient est bien entendu : là où vous avez envie de vivre … Gardez en tête que votre projet doit être cohérent avec vos idées écologiques. Moins l’endroit sera proche d’une source de pollution, mieux vous vivrez. Bien entendu vous devez également penser pratique par rapport à vos déplacements professionnels. Si vous travaillez chez vous, que vous instruisez vos enfants en famille et que vous prenez le vélo pour vos courses, vous pourrez vous permettrent de choisir. Si vous devez prendre votre véhicule pour faire plus de 30 km, alors vous n’êtes plus crédible. 

L’exposition sera à connaître, ainsi que la qualité des sols. Impréniez-vous des lieux et vérifiez vos droits et vos devoirs, avant de vous engager ! 

L’habitat groupé peut-être une excellente solution pour vous installer proche de ceux qui partagent vos idées.

Habitat autonome : la tiny house

Cette mini-maison a le vent en poupe. Autonome, écologique et mobille, elle a tout d’une grande. Originaire d’Amérique du Nord n’est ni une roulotte, ni une caravane mais bien une maison sur roues. Confortable, aménageable comme bon vous semble, elle séduit les nomades qui veulent voyager confortablement. 

Construite sur une remorque spécifique, sa superficie en hauteur acceuille souvent une mezzanine pour q’une famille puisse en profiter. La carte grise est pour la remorque, nul besoin de la déclarer autrement qu’en tant que caisse appartenant à cette dernière. 

En France, la tiny house est considérée comme une caravane. Permis de contruire  non nécessaire pour l’installer sur un terrain toutefois il convient de demander au maire son aval.

Niveau autonomie, il est tout à fait possible de rendre votre maison roulante 100% autonome. Panneau solaire, chauffe-eau qui fonctionne également avec notre astre favori ou mini-station d’épuration, tout est possible.

Un petit poêle à bois suffit pour réchauffer la tiny house. Vous pourrez penser à cuisiner dessus pour une optimisation de l’espace. Un chauffe-eau à ventouse vous permettra de profiter d’eau chaude pour la douche, une ventilation mécanique à double flux décentralisée fera circuler l’air sainement. Si vous la disposez au-dessus de la plaque de cuisson, elle fera office de hotte. Des toilettes sèches seront les bienvenus.

Pour en savoir plus, c’est ici !

Habitat autonome : le Cob

Si la yourte ou la tiny house ne vous conviennent pas, que vous avez envie de construire de vos propres mains ou que vous voulez vivre dans du dur. Si vous n’avez pas un budget à rallonge, que vous disposez d’une petite année, de courage et de motivation ? Le cob est fait pour vous !

Derrière ce concept se cache un homme : Ianto Evans. Architecte, auteur et voyageur, il a pu constater que sur la plupart des continents, l’Homme vit dans une maison en terre. Tout ce dont ils avaient besoin, la nature le donnait. Argile, paille, sable et enfin de l’eau. En ce qui concerne les fenêtres et les portes la récup’ fera l’affaire. Pour ce qui est de la charpente, il faut utiliser du bois brut. Vous pouvez donner la forme que vous désirez à votre maison mais sachez que le rond est plus avantageux d’un point de vue thermique et en terme de gain de place.

En pratique

  1. Mélangez la terre, le sable et la paille avec l’eau, en dansant sur le cob
  2. Façonnez des boules de cob
  3. Vissez les boules de cob à celui du dessous avec une tournette
  4. Les fenêtres sont montées directement dans le mur
  5. Donnez une forme arrondie à votre projet en la chargeant de paille. 

Concernant les fondations, des pneus remplis de cailloux ou des pierres plates supporteront le poids des murs et empêcheront l’eau de remonter. 

Une petite année de travail pour une vie de plaisir

Partons du principe que vous désirez construire en cob, une maison de 30 m2 environ. Les murs feront 50 mètres de large. Vous êtes un couple dans la force de l’âge et bricoleur du dimanche … Vous « travaillez » sur votre maison 5 jours par semaine. Vous mélangerez et mettrez en place environ 1 m3 de cob par jour. Partant de ce calcul, si vous commencez votre maison au printemps, qui est la saison idéale, les murs sècheront l’été et vous emménagerez en automne. 

Pour cette maison de 30 m2, comptez : 

  • 17 m3 d’argile
  • 4 m3 de sable grossier
  • 15 bottes de paille

Pensez aux chantiers participatifs, qui vous permettront de rencontrer de merveilleuses personnes qui vous épauleront ! 

Avant de vous lancer vous pouvez tenter l’expérience de dormir dans une yourte une nuit ou deux.
Plus de 700 hébergements insolites à découvrir sur Hotels-Insolites.com !